Née à Paris en 1984, Hélène Desaint commence l'alto au conservatoire du XXe de Paris, avec Jean-Baptiste Brunier, puis elle poursuit ses études au CNR de Paris et à l’Ecole Nationale de Musique de Gennevilliers avec Bruno Pasquier et Pierre-Henry Xuereb. Elle entre en 2004 au CNSMD de Lyon dans la classe d’alto de Tasso Adamopoulos et obtient en juin 2008 le DNESM mention très bien. Après avoir suivi un an une classe de perfectionnement à la Musikhochschule de Lübeck dans la classe de Miguel da Silva, elle est actuellement en Master de soliste au Conservatoire de Genève dans la classe de Nobuko Imai et Miguel da Silva.
Hélène donne de nombreux concerts en France et à l’étranger, en soliste, en formation de musique de chambre ou encore en orchestre.
En 2005 et 2006 elle est alto solo de l’Orchestre Français des Jeunes.
Elle se produit en soliste avec orchestre dans la Symphonie Concertante de Mozart avec Olivier Charlier, Musical humors de Philippe Hersant et récemment dans le Concerto de Bartòk à Genève.
Elle se produit également en musique de chambre dans différents festivals (Musique à l’Emperi, Musique à Flaine, Musica à Strasbourg, Grame à Lyon, Musicales d’Auberive...)et a ainsi l’occasion de jouer avec Emmanuelle Bertrand, Marianne Piketty, Yovan Markovitch, Gil Sharon, Miguel da Silva...
Elle fait partie du Finzi quartet à Londres et fonde en 2012 le Quatuor Zerlina (Quatuor avec piano).
Elle est régulièrement invitée comme alto solo à l'orchestre de chambre d'Auvergne.
Parallèlement à l’étude du répertoire classique, elle s’attache à défendre le répertoire moderne et contemporain et s’est produite dans plusieurs festivals en soliste ou en musique de chambre dans des oeuvres d’Helmut Lachenmann, Georges Aperghis, Bruno Mantovani, Steve Reich, Georges Benjamin (Viola-Viola), Suzanne Giraud (Elaborations), Julien Gauthier, Henry Fourès. Dernièrement elle a créé dans le cadre du Festival Présence, les Trois strophes pour Patrice Lumumba de Bernard Cavanna pour alto solo et ensemble, avec l’Ensemble 2 e 2 m sous la direction de Pierre Roullier. Elle enregistre en décembre 2009 cette pièce pour le label Aeon (Harmonia Mundi).
En septembre 2009 elle remporte un Prix d’interprétation à l ‘Académie Ravel Elle a reçu le soutien du Mécénat Société Générale en 2009 et de l’ADAMI en 2010.